texte des styles : objet caché

La colocation, un mode de logement réservé aux jeunes ?

17/04/2017
Thumbnail [16x6]

C’est l’un des enseignements du dernier baromètre de la colocation publié par le site spécialisé dans la colocation, Appartager.com. Pour la première fois depuis la création de ce baromètre, les salariés devancent les étudiants au premier trimestre 2017. Les professionnels représentent désormais 45% du total contre 40% pour ceux qui poursuivent leurs études. Les retraités sont là aussi, mais de manière très marginale avec seulement 1% du total (les 14% restant n’ayant pas renseigné leur activité). Il faut dire que l’âge moyen ne cesse de grimper. Si les 21-30 ans restent majoritaires dans cette pratique (58% du total), on remarque que les moins de 25 ans sont en recul sensible. Ils ne pèsent plus que 55% des colocataires contre 65% un an plus tôt. Leurs aînés progressent sur toutes les tranches d’âge: les 31-40 gagnent 4 points (de 10% à 14%) devant les plus de 40 ans (+ 3 points de 6% à 9%) et les 26-30 ans (2 points de hausse, de 19% à 21%). Au total, l’âge moyen est passé de 26 à 27 ans. Si la colocation se banalise, elle n’en demeure pas moins une sorte de formule magique de l’immobilier. Elle permet aux locataires de trouver un logement sympa et pas cher, tout en offrant aux propriétaires des rendements 30 % plus élevés, surtout sur les très grands logements qui restent les plus difficiles à louer. De plus, cela donne la possibilité de multiplier les garants solides et ainsi de diminuer le risque d’impayés. Cerise sur le gâteau, ça réduit même la vacance locative car, en général, ce sont les colocataires qui se chargent de remplacer les partants !