Donation : Un abattement exceptionnel et avantageux à ne pas oublier

29/12/2020
Thumbnail [16x6]

Une mesure temporaire offre un abattement avantageux de 100 000 € sur les dons d’argent qui s’ajoute à ceux déjà existant.

La troisième loi de finances rectificative pour 2020 et publiée au Journal officiel le 31 juillet 2020 prévoit une mesure temporaire offre un abattement avantageux de 100 000 € sur les dons d’argent qui s’ajoute à ceux déjà existant. Cet abattement pourrait même être porté à 200 000 € avec la loi de finances 2021.

Vous avez jusqu’au 30 juin 2021 pour donner jusqu’à 100 000 euros par donateur (celui qui donne) sous formes de sommes d’argent (chèque, virement ou remise d’espèces) à vos enfants, petits-enfants ou arrière-petits-enfants (les donataires) tout en étant exonérées d’impôts. Un parent qui a deux enfants peut par exemple donner 50 000 euros à chacun. Si le donateur n’a pas de descendants, le bénéficiaire peut être son neveu ou sa nièce.

Seule condition : que l’argent soit utilisé pour financer la construction de la résidence principale du donataire, ou des travaux de rénovation énergétique (les travaux doivent être éligibles à « MaPrimeRénov’) ou encore pour mettre de l’argent au capital de la société dans laquelle le donataire exerce son activité professionnelle principale ou une fonction de direction.

Ce don d’argent est cumulable avec les autres abattements en vigueur (renouvelables tous les 15 ans) : soit 100 000 € sur les donations entre parents et enfants, 31 865 € sur les donations entre grands-parents et petits-enfants et 5 310 € sur les donations entre arrière-grands-parents et arrière-petits-enfants. À cela peut s’ajouter un abattement spécifique de 31 865 € pour un don d’argent si le donataire a moins de 80 ans et si le bénéficiaire est majeur. Celui-ci doit être l’enfant, l’un des petits-enfants ou l’un des arrière-petits-enfants du donateur (neveux ou nièces s’il n’a pas de descendant). L’abattement se renouvelle également tous les 15 ans.

Contactez nous